Unité nationale

30/03/2009
Unité nationale

Au Togo, la constitution togolaise est claire : «Tout acte ou toute manifestation à  caractère raciste, régionaliste, xénophobe sont punis par la loi » (art 48 al 3). L'unité nationale est le fondement de l'Etat. Elle interdit tout ce qui peut contribuer à le fragiliser. Il faut donc à chaque instant faire preuve de vigilance pour éviter que les démons du tribalisme ou du régionalisme se réveillent.

Cette attention est d'autant plus nécessaire en période de crise. Chacun sait que dans les périodes de crise économique, quand la part du gâteau disponible se restreint, chaque groupe social est tenté de se replier sur lui-même et d'attribuer aux autres la responsabilité des difficultés. Au demeurant, si la société togolaise est diverse et s'enrichit de ses différences, les brassages de population, et notamment l'urbanisation, rendent les frontières entre les ethnies perméables.

C'est pourquoi, il faut condamner sans réserves les dérives récentes qui tentent de classer les cadres dirigeants togolais par ethnies. Rangeons bien vite au troisième sous-sol cette hache de guerre imprudemment déterrée.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.

Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Cédéao

Aristides Da Silva, ministre d’Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.