Vers les Etats-Unis d'Afrique

06/07/2009
Vers les Etats-Unis d'Afrique

La lutte a été vive lors du sommet de l'Union africaine à Syrte entre les partisans de l'intégration africaine et les défenseurs du maintien de la souveraineté des Etats. Le débat sur la constitution d'un gouvernement africain doté de réels pouvoirs en matière de diplomatie et de défense a été d'autant plus vif que, comme on, le sait, l'organisateur du sommet, le colonel Kadhafi  est un fervent partisan de l'intégration des Etats africains.

Mais, si chacun s'accorde à reconnaître que l'Union africaine doit être  dotée à terme de réels pouvoirs de décision et devenir une institution comparable à l'Union européenne, les avis divergent sur les délais de réalisation de cet objectif. On est donc passé prés de la rupture. 

L'insistance du leader libyen a eu raison de la plupart des réticences. Une Autorité  de l'Union aura vocation à "coordonner" la politique étrangère et les orientations militaires de l'Union sans être pour autant dotée de prérogatives supranationales.

 

C'est un pas important en avant mais qui est soumis à présent à la ratification des pays membres.

 

Le mouvement  vers les Etats-Unis d'Afrique connaîtra certes de nouvelles phases d'hésitation mais il correspond à une nécessité qui s'imposera progressivement.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.