Vers les Etats-Unis d'Afrique

06/07/2009
Vers les Etats-Unis d'Afrique

La lutte a été vive lors du sommet de l'Union africaine à Syrte entre les partisans de l'intégration africaine et les défenseurs du maintien de la souveraineté des Etats. Le débat sur la constitution d'un gouvernement africain doté de réels pouvoirs en matière de diplomatie et de défense a été d'autant plus vif que, comme on, le sait, l'organisateur du sommet, le colonel Kadhafi  est un fervent partisan de l'intégration des Etats africains.

Mais, si chacun s'accorde à reconnaître que l'Union africaine doit être  dotée à terme de réels pouvoirs de décision et devenir une institution comparable à l'Union européenne, les avis divergent sur les délais de réalisation de cet objectif. On est donc passé prés de la rupture. 

L'insistance du leader libyen a eu raison de la plupart des réticences. Une Autorité  de l'Union aura vocation à "coordonner" la politique étrangère et les orientations militaires de l'Union sans être pour autant dotée de prérogatives supranationales.

 

C'est un pas important en avant mais qui est soumis à présent à la ratification des pays membres.

 

Le mouvement  vers les Etats-Unis d'Afrique connaîtra certes de nouvelles phases d'hésitation mais il correspond à une nécessité qui s'imposera progressivement.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.