Affaire Kpatcha : grave échec pour les deux avocats du barreau de Lomé

03/11/2009
Affaire Kpatcha : grave échec pour les deux avocats du barreau de Lomé

Depuis plusieurs semaines, Maitres Gally et Ajavon mènent une campagne de désinformation pour indiquer qu'ils ont été constitués comme avocats de Kpatcha Gnassingbé. A plusieurs reprises l'intéressé a démenti cette constitution. Qu'à cela ne tienne ! Ces avocats non désignés se sont présentés lundi après-midi sur le lieu de détention accompagnés de Maitre Charrière-Bournazel, Bâtonnier de Paris.

Il leur a été à nouveau signifié qu'ils n'étaient pas légalement choisis par l'intéressé. Il leur a été néanmoins signalé qu'ils pouvaient  être reçus par Kpatcha Gnassingbé en présence d'un représentant du Parquet. Les avocats ont refusé prétendant qu'en cette présence le sieur Kpatcha ne serait pas libre de son choix. Il a alors  été autorisé à ces avocats de voir l'intéressé directement.

Ce qu'ils ont fait pendant une heure trente. Mais ils sont repartis bredouilles puisque Kpatcha Gnassingbé a refusé de les constituer.

Grave échec pour les deux avocats du barreau de Lomé qui ont dérangé pour rien un confrère parisien et qui ont été ainsi désavoués une fois de plus.

Leur manŒuvre politicienne apparait ainsi au grand jour. Non constitués comme avocats, il est désormais clair que les sieurs Ajavon et Gally agissent au nom d'intérêts purement politiques au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.