Après les violences, les sanctions

29/08/2017
Après les violences, les sanctions

La justice a été clémente au regard de faits très graves

Les 27 personnes interpellées à Lomé les 19 et 20 août lors de la manifestation violente organisée par le PNP sont passées en jugement mardi.

14 ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de 12 mois de prison, dont 7 avec sursis.

Le secrétaire général du PNP a écopé de 18 mois, dont 9 avec sursis.

12 autres manifestants ont n’ont pas été jugés coupables au bénéfice du doute ‘en dépit des preuves qui pèsent sur leurs dossiers’, à précisé le président du tribunal.

Me Paul Dodji Apévon, avocat des manifestants et par ailleurs président du parti FDR (opposition), a dénoncé ces condamnations. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une clinique inaugurée à Agbata

Coopération

Christoph Sander, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, a inauguré mardi la clinique d’Agbata (préfecture des Lacs).

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.