Après les violences, les sanctions

29/08/2017
Après les violences, les sanctions

La justice a été clémente au regard de faits très graves

Les 27 personnes interpellées à Lomé les 19 et 20 août lors de la manifestation violente organisée par le PNP sont passées en jugement mardi.

14 ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de 12 mois de prison, dont 7 avec sursis.

Le secrétaire général du PNP a écopé de 18 mois, dont 9 avec sursis.

12 autres manifestants ont n’ont pas été jugés coupables au bénéfice du doute ‘en dépit des preuves qui pèsent sur leurs dossiers’, à précisé le président du tribunal.

Me Paul Dodji Apévon, avocat des manifestants et par ailleurs président du parti FDR (opposition), a dénoncé ces condamnations. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Enfin des bonnes nouvelles

Sport

Inespéré. Le Togo a battu la Gambie mardi à Banjul (1-0) dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2019. 

Récompenser l'engagement

Développement

Coup de pouce des pouvoirs publics et de l’UNFPA à des ONG pilotées par des jeunes au service des jeunes.

Appel au civisme

Environnement

La Journée internationale de prévention des catastrophes se déroule ce samedi. La thématique n’est pas très réjouissante.

PND : trois accords signés avec la BOAD

Développement

Le Togo et la BOAD (Banque ouest-africaine de dévelopement) ont procédé vendredi à la signature de deux accords de prêts et d’un accord de gestion de don.