Après les violences, les sanctions

29/08/2017
Après les violences, les sanctions

La justice a été clémente au regard de faits très graves

Les 27 personnes interpellées à Lomé les 19 et 20 août lors de la manifestation violente organisée par le PNP sont passées en jugement mardi.

14 ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de 12 mois de prison, dont 7 avec sursis.

Le secrétaire général du PNP a écopé de 18 mois, dont 9 avec sursis.

12 autres manifestants ont n’ont pas été jugés coupables au bénéfice du doute ‘en dépit des preuves qui pèsent sur leurs dossiers’, à précisé le président du tribunal.

Me Paul Dodji Apévon, avocat des manifestants et par ailleurs président du parti FDR (opposition), a dénoncé ces condamnations. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberia : optimisme des présidents du Togo et du Nigeria

Cédéao

Le processus électoral ira bien à son terme ont indiqué mardi les présidents du Nigeria et de la Cédéao.

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.