Atteinte à la sûreté de l’Etat : 10 libérations

15/04/2011
Atteinte à la sûreté de l’Etat : 10 libérations

10 des 31 détenus dans l'affaire d'atteinte à la sûreté de l'Etat il y deux ans au Togo ont été libérés jeudi.
L'annonce a été faite par le procureur général Attara N'Dakena. «Au regard des progrès réalisés, il est apparu que le maintien en détention de certains inculpés n’est plus nécessaire. Par conséquent ils ont été mis en liberté provisoire sous contrôle judiciaire. A l’heure où je vous parle, les personnes concernées sont déjà libres », a-t-il déclaré.
Cette décision repose sur l'instruction qui fait apparaître qu’ils n’ont pas d’implication directe dans cette affaire.
Quant aux autres prévenus, la justice n’a encore rien décidé.

Voici le communiqué du procureur général

Le 12 avril 2009, le ministère public a engagé une procédure contre plusieurs personnalités civiles et militaires pour tentative d’attentat contre la sûreté de l’Etat, groupement de malfaiteur, rébellion, violence volontaire et complicité.
Depuis lors, le magistrat instructeur a mené un travail d’investigation approfondi dans la sérénité et dans le respect des textes en vigueur afin de donner la suite la plus appropriée à la procédure.
Au regard des progrès réalisés, il est apparu que le maintien en détention de certains inculpés n’est plus nécessaire. Par conséquent ils ont été mis en liberté provisoire sous contrôle judiciaire.
A l’heure où je vous parle, les personnes concernées sont déjà libres. Pour les cas qui nécessite d’autres mesures la procédure suit son cours normal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !