Bientôt la liberté pour 150 détenus

15/12/2012
Bientôt la liberté pour 150 détenus

Comment gérer le surpeuplement carcéral, comment décongestionner les 12 prisons du Togo où croupissent des centaines de détenus en attente de jugement depuis des mois, voir des années ? La situation est devenue insupportable.

Le gouvernement, assisté du PNUD, vient de lancer un programme original qui va permettre à des volontaires d’apporter une aide juridictionnelle aux détenus en préventive.

Cette initiative pilote va se dérouler pendant trois mois dans les centres pénitentiaires de Lomé et d’Aného.

A terme, 150 prisonniers devraient recouvrer la liberté.

« En raison de l’encombrement des tribunaux, certains dossiers sont carrément oubliés ou les procédures sont trop longues. Le ministère de la Justice a lancé ce projet pour désengorger les prisons et faire justice », a indiqué Idrissou Akibou, le directeur de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion.

Concrètement, les volontaires aideront les prisonniers à constituer un dossier solide leur permettant de bénéficier d’une liberté provisoire en attendant la tenue du procès.

Les bénéficiaires sont les personnes incarcérées pour des délits mineurs. 

Un avant-projet de loi, présenté début décembre en conseil des ministres, prévoit la mise en place de l’aide juridictionnelle qui permettra à des personnes disposant de faibles revenus de bénéficier d'une prise en charge par l'État des honoraires et frais de justice (avocat, huissier, expert, ...). Selon les ressources, l'État prendra en charge soit la totalité (aide totale), soit une partie des frais de justice (aide partielle).

Le Togo compte 12 prisons et 3866 détenus. La plus peuplée est celle de Lomé avec 1848 prisonniers pour une capacité de 666 places.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tom Saintfiet opérationnel dès la semaine prochaine

Sport

Le nouveau sélectionneur des Eperviers, le Belge Tom Saintfiet, devrait signer officiellement son contrat la semaine prochaine à Lomé.

Sujet prématuré et inapproprié

Cédéao

L'idée d'amender le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance a été envisagée lors des préparatifs de la 47e session de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’organisation qui s’est déroulée en début de semai...

Rétablir l’honneur de la justice

Justice

Le corporatisme judiciaire est ainsi fait que lorsqu’il s’enfonce dans l’erreur il faut une trentaine d’années pour que la vérité se rétablisse.

Les Mozambicains jonglent avec les partitions

Culture

L’Institut Français du Togo et le Grand Rex présentent le 21 mai prochain ‘Maputo Mozambique’, un spectacle de jonglage musical.