Bon bol d’oxygène pour les juges d’instruction

12/12/2012
Bon bol d’oxygène pour les juges d’instruction

La Cour d’assises de Lomé met le turbo. 55 procès seront organisés dans les six prochaines semaines avec la volonté affichée de réduire la durée des détentions préventives. Seront jugés, notamment, les auteurs présumés de 16 meurtres, 10 homicides volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner, 14 affaires de trafic de drogue, 4 cas de pédophilie et un jugement pour détournement de fonds publics.

Pour le ministre de la Justice, Tchithao Tchalim, l’objectif du gouvernement, conformément aux recommandations de l’EPU- Evaluation périodique universelle - est de réduire de moitié le nombre de détenus en préventive d’ici la fin de l’année et de soulager les cabinets des juges d’instruction qui croulent sous les dossiers.

En 2013, l’instruction ne devrait pas dépasser un an et même 6 mois pour les affaires correctionnelles.

Ces réformes font partie d’un programme de modernisation de la justice lancé par le Togo depuis plusieurs mois.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,