Des Togolais au cœur d'un énorme trafic de cocaïne

11/09/2009
Des Togolais au cœur d'un énorme trafic de cocaïne

L'année dernière, cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre d'un trafic de stupéfiants. Un trafic hors normes puisqu'il porte sur 82 kilos de cocaïne d'un taux de pureté moyen de 58%.  C'est ce que rapporte la Tribune de Genève dans son édition de vendredi. L'inspecteur de la Brigade des stupéfiants qui a démantelé le réseau n'a jamais travaillé sur une quantité pareille. Pourquoi la police n'en a-t-elle pas parlé au printemps dernier?


Pour ne pas gêner le travail du juge d'instruction, nous explique son porte-parole. Si une information avait paru à l'époque, il aurait été impossible de démanteler le réseau.

Une dame comme il fautDeux membres de la bande ont été arrêtés à Lausanne le 23 mars 2008, puis dans les semaines qui ont suivi, les trois autres ont été interpellés. Personne n'a admis une quelconque participation au trafic. Mais chaque réseau a son maillon faible. Dans le cas précis, il s'agit de la mule: une petite dame comme il faut de 67 ans, française, qui a fait entre 2006 et 2008 une vingtaine de voyages entre le Bénin, le Togo ou le Mali et Genève.

Elle a tout avoué, tout expliqué. Les itinéraires, les bagages bourrés de drogue, les 6000 francs reçus par valise transportée. Personne ne l'aurait soupçonnée si ses complices n'avaient pas été arrêtés.

C'est grâce à elle que les enquêteurs en sont arrivés à la quantité de 82 kilos. Eux-mêmes n'ont en effet pu saisir que quelques kilos.


La Chambre d'accusation vient de renvoyer l'affaire aux Assises. Le procès aura probablement lieu au début de l'année prochaine.

Selon le substitut du procureur, Yves Bertossa, il s'agit d'un cas «extraordinaire»: «Coupés et revendus, ces 82 kilos de cocaïne deviennent 20 millions de chiffre d'affaires dans la rue.»


Originaires du Togo et du Bénin. les organisateurs de ce trafic risquent entre dix et quinze ans de prison.

Photo © Tribune de Genève

Accéder au site du journal

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.