Dire non à la justice populaire

30/10/2015
Dire non à la justice populaire

On lynche sur la base d’une simple rumeur

Les Togolais ont une fâcheuse tendance à se faire justice eux-mêmes. Il n’est pas rare que des voleurs de motos ou de voitures, pris sur le fait, soient passés à tabac ou lynchés par une foule en colère. Inacceptable, bien entendu.

Pour cette raison, le ministère de la Sécurité, en collaboration avec Amnesty International et l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture Togo (ACAT-Togo), a organisé jeudi une réunion d’information sur le thème de la vindicte populaire.

Les membres de la société civile rappellent souvent que les vindictes populaires sont le fruit de la méfiance générale de la population envers la police et le système judiciaire.

Dans bien des cas, on lynche quelqu’un sur la base d’une simple rumeur ou d’un malentendu.

Pour les responsables du ministère de la Sécurité, la police de proximité devrait permettre de rassurer les Togolais et du même coup de mettre un terme à la justice populaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.