Dire non à la justice populaire

30/10/2015
Dire non à la justice populaire

On lynche sur la base d’une simple rumeur

Les Togolais ont une fâcheuse tendance à se faire justice eux-mêmes. Il n’est pas rare que des voleurs de motos ou de voitures, pris sur le fait, soient passés à tabac ou lynchés par une foule en colère. Inacceptable, bien entendu.

Pour cette raison, le ministère de la Sécurité, en collaboration avec Amnesty International et l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture Togo (ACAT-Togo), a organisé jeudi une réunion d’information sur le thème de la vindicte populaire.

Les membres de la société civile rappellent souvent que les vindictes populaires sont le fruit de la méfiance générale de la population envers la police et le système judiciaire.

Dans bien des cas, on lynche quelqu’un sur la base d’une simple rumeur ou d’un malentendu.

Pour les responsables du ministère de la Sécurité, la police de proximité devrait permettre de rassurer les Togolais et du même coup de mettre un terme à la justice populaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).