Dire non à la justice populaire

30/10/2015
Dire non à la justice populaire

On lynche sur la base d’une simple rumeur

Les Togolais ont une fâcheuse tendance à se faire justice eux-mêmes. Il n’est pas rare que des voleurs de motos ou de voitures, pris sur le fait, soient passés à tabac ou lynchés par une foule en colère. Inacceptable, bien entendu.

Pour cette raison, le ministère de la Sécurité, en collaboration avec Amnesty International et l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture Togo (ACAT-Togo), a organisé jeudi une réunion d’information sur le thème de la vindicte populaire.

Les membres de la société civile rappellent souvent que les vindictes populaires sont le fruit de la méfiance générale de la population envers la police et le système judiciaire.

Dans bien des cas, on lynche quelqu’un sur la base d’une simple rumeur ou d’un malentendu.

Pour les responsables du ministère de la Sécurité, la police de proximité devrait permettre de rassurer les Togolais et du même coup de mettre un terme à la justice populaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vol 714 pour Paris

Tourisme

C’est le moment de s’offrir quelques jours de vacances en Europe. La compagnie Brussels Airlines propose des tarifs canon au départ de Lomé.

Merci au président Faure Gnassingbé

Cédéao

Le président élu du Liberia, George Weah, a adressé lundi un message de remerciements à Faure Gnassingbé.

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.