Esclavage moderne : lourde peine contre Lassissi Afolabi

16/07/2010
Esclavage moderne : lourde peine contre Lassissi Afolabi

24 ans de prison et 3,9 millions de dollars de dommages et intérêts, c’est la condamnation prononcée le 12 juillet contre le Togolais Lassissi Afolabi (47 ans) par un tribunal de Newark (New Jersey) pour trafic d’êtres humains.
Son fils a écopé d’une peine de 55 mois de prison ferme et son ex-femme sera jugée en septembre prochain ; elle risque une lourde peine.
Pas moins de 22 chefs d'inculpation ont été retenus contre Afolabi et ses complices qui employaient des jeunes filles âgées de 10 à 19 ans venues du Togo dans leurs salons de coiffure de Newark et d'East Orange. Elles étaient entrées frauduleusement sur le territoire américain grâce à de faux documents.
Le trafic a duré d’octobre 2002 à septembre 2007.
Au cours du procès, les victimes ont expliqué en détails comment Mme Afolabi procédait avec ses « employées » : confiscation du passeport, interdiction de s'inscrire à l'école et d'apprendre l'anglais ou d'avoir des amis.
Plusieurs de ces jeunes filles ont été sexuellement abusées par Lassissi Afolabi et par son fils.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.