Esclavage moderne : lourde peine contre Lassissi Afolabi

16/07/2010
Esclavage moderne : lourde peine contre Lassissi Afolabi

24 ans de prison et 3,9 millions de dollars de dommages et intérêts, c’est la condamnation prononcée le 12 juillet contre le Togolais Lassissi Afolabi (47 ans) par un tribunal de Newark (New Jersey) pour trafic d’êtres humains.
Son fils a écopé d’une peine de 55 mois de prison ferme et son ex-femme sera jugée en septembre prochain ; elle risque une lourde peine.
Pas moins de 22 chefs d'inculpation ont été retenus contre Afolabi et ses complices qui employaient des jeunes filles âgées de 10 à 19 ans venues du Togo dans leurs salons de coiffure de Newark et d'East Orange. Elles étaient entrées frauduleusement sur le territoire américain grâce à de faux documents.
Le trafic a duré d’octobre 2002 à septembre 2007.
Au cours du procès, les victimes ont expliqué en détails comment Mme Afolabi procédait avec ses « employées » : confiscation du passeport, interdiction de s'inscrire à l'école et d'apprendre l'anglais ou d'avoir des amis.
Plusieurs de ces jeunes filles ont été sexuellement abusées par Lassissi Afolabi et par son fils.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.