Expulsion de Kokou Bocco

05/03/2011
Expulsion de Kokou Bocco

Kokou Bocco, le ressortissant togolais qui avait agressé et blessé trois diplomates de l’ambassade du Togo à Washington en novembre 2009 sera expulsé vers son pays dans les jours qui viennent. Bocco avait plaidé coupable ; il a passé 15 mois en détention.
Le juge a décidé de renvoyer le Togolais chez lui au terme de sa peine d’emprisonnement préventive.
L’avocat de Bocco a expliqué que son client était très nerveux au moment des faits et que son état mental était fragile en raison du traitement médical auquel il était soumis.
« L’affaire aurait pu être encore plus dramatique », a déclaré le juge John Bates.
Depuis l’agression, l’ambassade du Togo s’est dotée d’un système de surveillance vidéo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.