Former pour réinsérer

15/06/2010
Former pour réinsérer

L’univers carcéral n’est pas propice à la réinsertion, à quelques exceptions près. C’est la raison pour laquelle les détenus de longue peine doivent bénéficier d’un apprentissage à des métiers qu’ils pourront exercer en sortant de prison.

C’est exactement ce qu’a entrepris de faire l'ONG Fraternité des prisons du Togo (FPT). Elle vient d’installer à la prison civile de Lomé des ateliers de couture, de vannerie, de tissage de pagnes et de fabrication de meubles traditionnels.

Des ateliers de même nature sont en activité dans les prisons d’Aného et d’Atakpamé.

"Notre objectif est d'occuper les détenus, de valoriser leurs talents et de les former », explique le Pastateur Anani Kodjo martin, président de FPT, dont l’organisation travaille depuis plusieurs années à la réinsertion des prisonniers.

Depuis 2006, le gouvernement a entrepris un vaste programme de modernisation de la justice qui prévoit la rénovation et l'extension des prisons pour résoudre le problème du surpeuplement carcéral.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.