Former pour réinsérer

15/06/2010
Former pour réinsérer

L’univers carcéral n’est pas propice à la réinsertion, à quelques exceptions près. C’est la raison pour laquelle les détenus de longue peine doivent bénéficier d’un apprentissage à des métiers qu’ils pourront exercer en sortant de prison.

C’est exactement ce qu’a entrepris de faire l'ONG Fraternité des prisons du Togo (FPT). Elle vient d’installer à la prison civile de Lomé des ateliers de couture, de vannerie, de tissage de pagnes et de fabrication de meubles traditionnels.

Des ateliers de même nature sont en activité dans les prisons d’Aného et d’Atakpamé.

"Notre objectif est d'occuper les détenus, de valoriser leurs talents et de les former », explique le Pastateur Anani Kodjo martin, président de FPT, dont l’organisation travaille depuis plusieurs années à la réinsertion des prisonniers.

Depuis 2006, le gouvernement a entrepris un vaste programme de modernisation de la justice qui prévoit la rénovation et l'extension des prisons pour résoudre le problème du surpeuplement carcéral.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !