Former pour réinsérer

15/06/2010
Former pour réinsérer

L’univers carcéral n’est pas propice à la réinsertion, à quelques exceptions près. C’est la raison pour laquelle les détenus de longue peine doivent bénéficier d’un apprentissage à des métiers qu’ils pourront exercer en sortant de prison.

C’est exactement ce qu’a entrepris de faire l'ONG Fraternité des prisons du Togo (FPT). Elle vient d’installer à la prison civile de Lomé des ateliers de couture, de vannerie, de tissage de pagnes et de fabrication de meubles traditionnels.

Des ateliers de même nature sont en activité dans les prisons d’Aného et d’Atakpamé.

"Notre objectif est d'occuper les détenus, de valoriser leurs talents et de les former », explique le Pastateur Anani Kodjo martin, président de FPT, dont l’organisation travaille depuis plusieurs années à la réinsertion des prisonniers.

Depuis 2006, le gouvernement a entrepris un vaste programme de modernisation de la justice qui prévoit la rénovation et l'extension des prisons pour résoudre le problème du surpeuplement carcéral.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.