Golfe Info : 80 millions à payer

18/12/2009
Golfe Info : 80 millions à payer

Golfe Info a été condamné à payer 80 millions de Fcfa de dommages et intérêts à l'Agence nationale de renseignement (ANR), citée indûment comme source ayant fourni une information relative à une affaire de trafic de drogue en septembre dernier, indique le verdict prononcé ce mercredi par la Chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Lomé.



Le tribunal condamne également le journal à payer une amende de 1.500.000 FCFA, conformément au Code de la presse et de la communication.



Le journal est en outre suspendu de parution pour deux mois à compter de mercredi avec obligation de publier un démenti une semaine après la reprise.



Cette condamnation fait suite à la plainte déposée par l'ANR qui accuse Golfe Info de l'avoir citée comme source ayant informé le journal que l'animateur de la Télévision togolaise (TVT), Eugène Atigan, interpellé dans une affaire de trafic de drogue en septembre dernier, disposerait d'un passeport diplomatique, car faisant office de chargé de mission à la Présidence, et serait en mission pour Mey Gnassingbé, un demi-frère du chef de l'Etat Faure Gnassingbé.



Il est reproché au journal d'avoir, de "façon mensongère, fait des allégations et imputer des faits de nature à porter atteinte à l'honneur ou à la considération des personnes ou au corps auquel ils appartiennent", dans l'article intitulé "Trafic de drogue au Togo : la Présidence de plus en plus embarrassée" dans sa parution n° 590 du 30 septembre 2009.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.