Huissiers : assainir et mieux former

22/03/2011
Huissiers : assainir et mieux former

Une cinquantaine d’huissiers de justice bénéficient depuis mardi d’un stage de formation assuré par deux professeurs de l’Ecole Nationale de Procédure (ENP, Paris).
Cette mise à niveau s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de modernisation de la justice. Elle a également pour objectif de corriger certaines méthodes peu orthodoxes chez certains huissiers.
«Après analyse approfondie des maux qui gangrènent  la profession, la CNHJ (Chambre National des Huissiers du Togo, ndlr) s’est assignée pour mission de redorer le blason de cette profession qui a mauvaise presse auprès de la population », a expliqué Me André Sama Botcho (photo), président de la CNHJ- Togo.
Entre les constats d’adultère, les saisies de biens ou de comptes bancaires, il est vrai que ce métier ne suscite guère la sympathie du public ; il est pourtant indispensable au bon fonctionnement du droit togolais et au règlement de certains litiges par la voie extrajudiciaire (conflits de voisinage, baux commerciaux ou privés, malfaçons, successions, etc…).
Pendant trois jours, la formation va couvrir plusieurs volets de la profession, dont la rédaction des assignations, la signification des actes et le suivi des injonctions de payer selon les procédures spécifiques du droit OHADA ( Organisation pour l'harmonisation en Afrique du Droit des Affaires).
Le mot "huissier", l'appellation complète est "huissier de Justice", vient de l'ancien français "huis" signifiant "porte". A l'origine il s'agissait d'un homme d'arme, qui, placé à la porte de la salle où se déroulait un procès, était chargé de veiller à la sérénité de l'audience. Il procédait à l'appel des parties qui attendaient hors de la salle où avaient lieu les débats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.