Jean-Claude Kodjo Toviave risque 20 ans de prison

31/10/2012
Jean-Claude Kodjo Toviave risque 20 ans de prison

Un jury fédéral de Detroit (Michigan) a reconnu coupable d’esclavagisme un homme originaire du Togo. La sentence sera rendue le 6 février prochain; il risque 20 ans de prison.

Après 24h de délibération, les jurés ont estimé que Jean-Claude Kodjo Toviave (en médaillon) s’était bien livré à du travail forcé de 2006 à 2011 sur 4 mineurs originaires du Togo qu’il avait fait venir sous de fausses identités.

Le dossier d’instruction a révélé que Toviave utilisait la menace et la violence pour obtenir des travaux domestiques et n’hésitait pas à frapper ses victimes à coup de fouet ou de bâton.

Le calvaire a duré 5 ans.

« Il fallait tout faire, cuisiner, nettoyer la maison, laver le linge, cirer les chaussures, laver sa voiture, garder ses enfants ou aller nettoyer les maisons de ses amis. Nous n’étions pas payés. Nous étions privés de nourriture et de sommeil lorsqu’il voulait nous punir », ont témoigné les 4 togolais à la barre.

Jean-Claude Kodjo Toviave a plaidé coupable. En février dernier, ce professeur de tennis à l’Université du Michigan, avait déjà été condamné pour fraude aux visas.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,