Juridictions commerciales : le maillon faible

18/03/2014
Juridictions commerciales : le maillon faible

Le projet de renforcement des capacités des Chambres commerciales des tribunaux de première instance et de la Cour d’appel de Lomé a été officiellement lancé mardi par le ministre de la justice, Koffi Essaw. 

L’initiative est soutenue financièrement par l’Investment Climate Facility For Africa (Fonds pour le climat d’investissement en Afrique, ICF).

Si le fonctionnement de la justice s’est nettement amélioré depuis 2005, les juridictions commerciales demeurent encore embryonnaires, a reconnu M. Esaw. Ainsi, il n’existe pas de tribunaux commerciaux, ni de juges spécialisés en première instance.

Kuami Gameli Lodonou,

Le projet, qui se chiffre à 1,7 milliard de Fcfa, devrait permette dans un délai de 2 ans de réduire de manière significative le temps de traitement des contentieux commerciaux en parvenant à un taux de 70% par an. Tout ce dispositif doit contribuer à l’amélioration du climat des affaires, a indiqué Kuami Gameli Lodonou, le coordonateur du projet.

Le Fonds pour le climat d’investissement en Afrique (ICF), dont le siège se trouve en Tanzanie, œuvre à améliorer le climat d’investissement en Afrique, en supprimant les obstacles au développement des affaires.

Un climat d’investissement sain est essentiel à une croissance économique durable, à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté sur tout le continent.

Le site de l'ICF

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.

Un nouveau rôle pour Djimon Hounsou

Culture

L'acteur Djimon Hounsou a été reçu par Faure Gnassingbé. Ils n'ont pas parlé filmograpgie, mais promotion du cinéma au Togo.

Clémence des juges

Justice

La justice a décidé de remettre en liberté une vingtaine de personnes interpellés et condamnés pour des actes de violence lors des récentes manifestations.