L’immunité de Kpatcha Gnassingbé n’a pas été violée

04/07/2013
L’immunité de Kpatcha Gnassingbé n’a pas été violée

La Cour de justice de la Cédéao a rendu mercredi son arrêt concernant les requêtes introduites par les auteurs de la tentative de coup d’Etat perpétré au Togo en 2009.

La Cour a d’abord estimé que l’immunité parlementaire de Kpatcha Gnassingbé, le cerveau de l’opération, n’avait pas été violée. Il n’y a pas eu violation car la procédure de flagrant délit a été utilisée en vertu des dispositions constitutionnelles  au Togo.

S’agissant des autres requérants, la juridiction régionale reconnaît que des agents de l’Etat ont violé leur droit à l'intégrité physique et moral en commettant des actes de torture. La Cour ne précise pas le degré des sévices. Elle donne acte à l'état togolais de ce qu'il offre de réparer les dommages subis par les requérants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.