La CSET souhaite la clémence des juges

16/04/2018
La CSET souhaite la clémence des juges

Peines légères face à la gravité des faits

Quatre enseignants qui avaient tenté de libérer de force l’un de leur camarade interrogé par la gendarmerie de Kara ont été condamnés lundi à 6 mois de prison, dont 2 avec sursis.

Ils ont été reconnus coupables de tentative d’enlèvement et d’irruption de force dans une gendarmerie.

Cette affaire avait entraîné récemment des mouvements de grève à l’initiative de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET). Mais cette dernière a prôné le calme et reconnu qu’une action de ce genre ne pouvait être défendue d’un point de vue légal.

En outre, la CSET est en discussion actuellement avec le gouvernement pour obtenir satisfaction sur des questions de salaires et de statut.

Atchou-Atcha, le coordonnateur de la CSET, dit espérer une libération anticipée des enseignants après la condamnation prononcée ce jour.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.