La justice au bout du fil

28/01/2010
La justice au bout du fil

Une assistance juridique gratuite par téléphone est désormais disponible au Togo. « Allo Justice » a été lancée par l’Association national des magistrats (ANM) en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis qui a assuré une bonne partie du financement.
Cette ligne spécialisée s’adresse à tous ceux qui souhaitent obtenir une aide ou des conseils, ainsi qu’aux prévenus incarcérés dans les prisons togolaises et qui n’ont pas les ressources pour faire appel à un avocat.
« Ce projet très exactement avec l’un des volets du programme de modernisation de la justice ; il complète l’action des avocats devant les juridictions et aide au renforcement de l’Etat de droit au Togo », a déclaré Hamadou Hacoubou, le ministre des Droits de l’homme et de la consolidation de la démocratie qui assistait à la cérémonie de lancement.
Rappelons que le gouvernement togolais a conclu l’an dernier, une convention d’un montant de 250 millions de FCFA avec l’Ordre national des avocats destinée a aider les plus démunis à accéder, dans des conditions équitables, à la justice.
Pour joindre « Allo Justice », il faut composer les numéros Illico suivants :
232 89 04
232 89 05
232 89 05
232 89 06
232 89 07
232 89 08

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.