La justice au bout du fil

28/01/2010
La justice au bout du fil

Une assistance juridique gratuite par téléphone est désormais disponible au Togo. « Allo Justice » a été lancée par l’Association national des magistrats (ANM) en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis qui a assuré une bonne partie du financement.
Cette ligne spécialisée s’adresse à tous ceux qui souhaitent obtenir une aide ou des conseils, ainsi qu’aux prévenus incarcérés dans les prisons togolaises et qui n’ont pas les ressources pour faire appel à un avocat.
« Ce projet très exactement avec l’un des volets du programme de modernisation de la justice ; il complète l’action des avocats devant les juridictions et aide au renforcement de l’Etat de droit au Togo », a déclaré Hamadou Hacoubou, le ministre des Droits de l’homme et de la consolidation de la démocratie qui assistait à la cérémonie de lancement.
Rappelons que le gouvernement togolais a conclu l’an dernier, une convention d’un montant de 250 millions de FCFA avec l’Ordre national des avocats destinée a aider les plus démunis à accéder, dans des conditions équitables, à la justice.
Pour joindre « Allo Justice », il faut composer les numéros Illico suivants :
232 89 04
232 89 05
232 89 05
232 89 06
232 89 07
232 89 08

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.

By by Abidjan

Sport

Parlons franchement. La participation des Eperviers Dames au tournoi de l’UFOA à Abidjan n’a pas été un franc succès.

La protection sociale adaptative en discussion à Frankfurt

Développement

La protection sociale adaptative est l'une des stratégies retenues par la Banque mondiale pour relever les défis de la pauvreté.

Emploi et transformation

Développement

Le projet ‘Entraide agricole’ a été lancé lundi. Il consiste à aider 1000 jeunes ruraux à décrocher un emploi dans le secteur de la transformation des produits agricoles.