La justice française vise Rodrigues Mingas

29/05/2010
La justice française vise Rodrigues Mingas

L’affaire de l’attaque du bus des Eperviers au Cabinda, qui a fait deux morts quelques jours avant l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations en début d’année, se déplace en France.
Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire, notamment pour assassinats en relation avec une entreprise antiterroriste.
Elle fait suite au dépôt de plainte de l’Angola, du Togo et des familles des victimes et vise directement le secrétaire général du groupe rebelle du Cabinda, le Flec-PM (Forces de libération de l'Etat du Cabinda/Position militaire), Rodrigues Mingas, un franco-angolais résidant en France.
Ce dernier avait, non seulement, revendiqué l’attaque mais appelé à la poursuite des actions militaires lors d’une interview sur RFI.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.