La prudence est mère de la sûreté

15/04/2013
La prudence est mère de la sûreté

Invité dimanche de « Plateau de la semaine », une émission de la télévision publique (TVT), le ministre de la Justice Tchitchao Tchalim est longuement revenu sur le fonctionnement de la justice au Togo. Sur ses succès en matière de modernisation et sur ses insuffisances. Le système judiciaire devrait franchir une étape significative avec l’adoption du nouveau code pénal et du code de procédure pénale.

Revenant sur l’affaire dans laquelle est impliqué Pascal Bodjona (remis en liberté provisoire la semaine dernière), M. Tchalim a rappelé la nécessité de respecter le principe du secret de l'instruction. Un principe largement violé à la lumière de ce qui a été diffusé dans la presse.

Pour le Garde des Sceaux, il est anormal de retrouver des éléments d’une procédure, quelle qu’elle soit, dans les colonnes des journaux.

S’agissant de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé, le ministre a dit comprendre l’impatience de l’opinion publique à connaître la vérité. Ce que le public perçoit comme une lenteur excessive est en fait une précaution prise par les magistrats pour boucler le dossier sans précipitation et sans pression.

« L’impatience des citoyens n’est pas raisonnable. Il faut travailler de façon sereine et exigeante. La liberté des personnes arrêtées est en jeu mais nous ne devons pas oublier les dommages causés aux victimes. La prudence est mère de la sûreté. La recherche de la vérité est difficile. Le dossier est en train de progresser.  Ceux qui n’ont rien à avoir avec cette histoire rentreront chez eux, ceux qui sont coupables seront condamnés. C’est la justice qui le dira lors d’un procès », a-t-il dit.

Tchitchao Tchalim a enfin souligné que le travail des juges consistait à rechercher la vérité en toute objectivité, sans être influencé par les mensonges, les manœuvres, les déclarations contradictoires ou les rétractations des uns ou des autres.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La bonne volonté ne suffit pas

Santé

Pendant deux jours, les responsables de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se concertent à Lomé pour élaborer un plan stratégique. 

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.