Le monde de la justice n'est pas le seul coupable

26/06/2017
Le monde de la justice n'est pas le seul coupable

Des progrès ont été observés depuis 2 ans

Selon une étude publiée en mai dernier par l’institut Afrobaromètre, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice en Afrique.

Le document indique que 37% des Togolais ont confiance en leurs tribunaux contre une moyenne de 48% dans la sous-région ouest-africaine. Ils dénoncent les lenteurs et la bureaucratie qui bloque le système. Le facteur corruption est également mentionné par les personnes interrogées.

Pour Blaise Essolizam Poyodi, le procureur de la République, près la Cour d’Appel de Lomé, ce tableau ne reflète pas la réalité. S’il ne nie pas une certaine inertie, la faute reviendrait aux justiciables qui méconnaissent la loi et leurs droits.

L’ignorance des droits du justiciable est le plus grand facteur qui pousse à croire que la justice est complexe ou que les dossiers trainent’, souligne le procureur. 

A la lecture attentive du rapport, on découvre que le système judiciaire togolais n’est finalement pas si mauvais. 

La preuve. Le pays se classe au 7e rang des 36 Etats africains soumis à l’enquête. Le Togo fait mieux que le Ghana, le Cameroun ou le Mali.

L’enquête d’Afrobaromètre concerne les années 2014-2015. 

Depuis deux ans, le ministère de la Justice a engagé des moyens pour construire de nouveaux tribunaux et pour recruter des magistrats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.