Le prix de la diffamation

25/08/2010
Le prix de la diffamation

Le Tribunal de Lomé a tranché mercredi sur l’affaire opposant le mensuel Tribune d’Afrique à Mey Gnassingbé, un demi-frère du chef de l’Etat.
Le journal est condamné à verser 63 millions de Fcfa au plaignant au titre de dommages et intérêts et interdit sa distribution au Togo.
Tribune d’Afrique, dont le siège est au Bénin, avait publié en mai dernier un article titré : «Trafic de drogue, Mey Gnassingbé indexé, comment la cocaïne embastille les hommes du président » dans lequel le président de l’association « Jeunesse en mouvement » était accusé de trafic de stupéfiants.
Le mensuel a commis le délit de diffusion de fausses nouvelles et de diffamation, ont estimé les juges.
Max Sanvi Carmel, le directeur de publication du journal a indiqué qu’il ferait appel de cette décision.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.