Libérer Agba Bertin était une erreur

14/06/2013
Libérer Agba Bertin était une erreur

Le ministre du Travail Ahmadou Yacoubou, également avocat, a réagi après la décision de la Cour de justice de la Cédéao de condamner l’Etat togolais à une amende pour avoir refusé d’exécuter un arrêt de la Cour suprême demandant la remise en liberté provisoire d’Agba Bertin Sow, impliqué dans une vaste affaire d’escroquerie.

Pour le ministre, il faut éviter de faire une lecture à brut de cette décision.  Le Togo n’a pas été sanctionné pour non exécution de l’arrêt, mais pour son exécution tardive. Nuance.

D’ailleurs, on peut aisément comprendre les réticences de la justice à remettre en liberté cet individu car quelques semaines après sa sortie de prison, il a pris la fuite et est désormais introuvable. Un mandat d’arrêt international a été délivré il y a quelques jours.

« La crainte c’était qu’il échappe à la justice en s’enfuyant. Aujourd’hui, il a disparu. La réalité, c’est qu’il ne devait pas être libéré », a expliqué le ministre sur la TVT.

Agba Bertin Sow, homme d’affaires à la réputation sulfureuse, est suspecté d’être le cerveau d’une arnaque aux dépends d’un ressortissant émiratie escroqué d’une somme de 40 millions de dollars grâce à un scénario digne d’un mauvais polar.

Egalement inculpé dans cette affaire, le Français Loïk Le Floch-Prigent, ex-patron d’Elf, condamné dans son pays à 6 ans de prison pour abus de bien social et plusieurs fois écroué. Libéré fin décembre pour « raison de santé » il a regagné Paris où il semble avoir retrouvé l’ensemble de ses capacités physiques.

Dernier protagoniste de ce rocambolesque dossier, Pascal Bodjona, ancien ministre de l’Administration territoriale. En liberté sous contrôle judiciaire, il réside à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.