Liberté sous caution

25/10/2012
Liberté sous caution

Le juge en charge de l’affaire d’escroquerie dont a été victime un ressortissant émirati a rendu jeudi une ordonnance de remise en liberté du Français Loïk Le Floch-Prigent, l’un des co-inculpés. Toutefois, l’ex-patron d’Elf devra verser une caution de 9 millions de dollars.

L’instruction n’étant pas achevée, il n’est pas possible de connaître avec exactitude quel a été son rôle dans l’arnaque à la nigériane qui a fait perdre 48 millions de dollars à Abass Youssef.

Ex-employé de l’Emirati dans l’activité pétrolière, Loïk Le Floch-Prigent a toujours nié être mêlé, de près ou de loin, à l'escroquerie.

Ce n’est pas forcément le point de vue de la justice togolaise.

M. Loïk Le Floch-Prigent avait été arrêté le 14 septembre à Abidjan puis transféré au Togo.

Me Patrick Klugman, son avocat, a déclaré dans la soirée que le montant de la caution s'apparentait à une "rançon". Le même avait parlé d'"enlèvement" lors de l'extradition de son client visé pourtant par un mandat d'arrêt international.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).