Liberté sous caution

25/10/2012
Liberté sous caution

Le juge en charge de l’affaire d’escroquerie dont a été victime un ressortissant émirati a rendu jeudi une ordonnance de remise en liberté du Français Loïk Le Floch-Prigent, l’un des co-inculpés. Toutefois, l’ex-patron d’Elf devra verser une caution de 9 millions de dollars.

L’instruction n’étant pas achevée, il n’est pas possible de connaître avec exactitude quel a été son rôle dans l’arnaque à la nigériane qui a fait perdre 48 millions de dollars à Abass Youssef.

Ex-employé de l’Emirati dans l’activité pétrolière, Loïk Le Floch-Prigent a toujours nié être mêlé, de près ou de loin, à l'escroquerie.

Ce n’est pas forcément le point de vue de la justice togolaise.

M. Loïk Le Floch-Prigent avait été arrêté le 14 septembre à Abidjan puis transféré au Togo.

Me Patrick Klugman, son avocat, a déclaré dans la soirée que le montant de la caution s'apparentait à une "rançon". Le même avait parlé d'"enlèvement" lors de l'extradition de son client visé pourtant par un mandat d'arrêt international.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prochaine conférence de Louis-Jean Calvet

Culture

Le Togo célèbre cette année le mois de la Francophonie au travers de nombreuses manifestations qui se dérouleront du 2 au 31 mars. 

A Mango, l’espérance est de retour

Santé

Le chef de l’Etat a inauguré jeudi à Mango (520 km au nord de Lomé) un hôpital ultramoderne construit par les missionnaires baptistes américains.

Détente sur le front social

Social

La Coordination des Centrales syndicales du Togo (CCST) a décidé mercredi de suspendre son préavis de grève.

Voir au-delà de 2015

Développement

Depuis 2000, les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont servi de cadre partagé pour l’action et la coopération au développement à l’échelle mondiale.