Liberté sous caution

25/10/2012
Liberté sous caution

Le juge en charge de l’affaire d’escroquerie dont a été victime un ressortissant émirati a rendu jeudi une ordonnance de remise en liberté du Français Loïk Le Floch-Prigent, l’un des co-inculpés. Toutefois, l’ex-patron d’Elf devra verser une caution de 9 millions de dollars.

L’instruction n’étant pas achevée, il n’est pas possible de connaître avec exactitude quel a été son rôle dans l’arnaque à la nigériane qui a fait perdre 48 millions de dollars à Abass Youssef.

Ex-employé de l’Emirati dans l’activité pétrolière, Loïk Le Floch-Prigent a toujours nié être mêlé, de près ou de loin, à l'escroquerie.

Ce n’est pas forcément le point de vue de la justice togolaise.

M. Loïk Le Floch-Prigent avait été arrêté le 14 septembre à Abidjan puis transféré au Togo.

Me Patrick Klugman, son avocat, a déclaré dans la soirée que le montant de la caution s'apparentait à une "rançon". Le même avait parlé d'"enlèvement" lors de l'extradition de son client visé pourtant par un mandat d'arrêt international.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier. 

Tino Adjété jette l’éponge

Sport

Le 2e vice-président de la Fédération togolaise de football (FTF), Tino Adjété, a annoncé mardi sa démission. Le climat est pour le moins tendu au sein de l’instance nationale du football.

La tête dans les étoiles

Tech & Web

La WoeLab Togo organise ce week-end le ‘Space Apps Challenge’, un hackaton de 48h destiné à implémenter des solutions à même de faciliter la recherche et la vie en milieu spatial. Une initiative internationale soutenue par la NASA.

L’ajustement structurel, c’est terminé !

Finances

Le FMI a changé et n'impose plus les politiques d'ajustement structurel qui ont été notamment décriées en Afrique et en Amérique du Sud dans les années 80-90, a assuré samedi sa directrice générale.