Liberté sous caution

25/10/2012
Liberté sous caution

Le juge en charge de l’affaire d’escroquerie dont a été victime un ressortissant émirati a rendu jeudi une ordonnance de remise en liberté du Français Loïk Le Floch-Prigent, l’un des co-inculpés. Toutefois, l’ex-patron d’Elf devra verser une caution de 9 millions de dollars.

L’instruction n’étant pas achevée, il n’est pas possible de connaître avec exactitude quel a été son rôle dans l’arnaque à la nigériane qui a fait perdre 48 millions de dollars à Abass Youssef.

Ex-employé de l’Emirati dans l’activité pétrolière, Loïk Le Floch-Prigent a toujours nié être mêlé, de près ou de loin, à l'escroquerie.

Ce n’est pas forcément le point de vue de la justice togolaise.

M. Loïk Le Floch-Prigent avait été arrêté le 14 septembre à Abidjan puis transféré au Togo.

Me Patrick Klugman, son avocat, a déclaré dans la soirée que le montant de la caution s'apparentait à une "rançon". Le même avait parlé d'"enlèvement" lors de l'extradition de son client visé pourtant par un mandat d'arrêt international.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Boukpeti espère siéger au CIO

Sport

Le Comité national olympique du Togo (CNOT) a décidé d’appuyer la candidature de Benjamin Boukpeti à la Commission des athlètes du CIO.

Coopération de proximité

Coopération

Faure Gnassingbé a lancé mardi à Lomé les travaux du 4e lac qui contribuera à offrir un bassin tampon de stockage des eaux de ruissellement.

Kit pour une vie meilleure

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a lancé samedi l’opération E-village dans les villes de Niamtougou et de Notsé. 

Mémoire visuelle des traditions togolaises

Culture

Le groupe hôtelier Onomo veut soutenir la création en Afrique. Il affirme même que les arts visuels sont inscrits dans son ADN.