Martial Akakpo se pose en arbitre

09/12/2010
Martial Akakpo se pose en arbitre

Une nouvelle revue spécialisée dans le droit des affaires et l’arbitrage vient de voir le jour. « Les Mercuriales Infos » a été lancée à l’initiative d’un groupe d’avocats au barreau de Lomé dirigé par Martial Akakpo (photo).
Le magazine est avant tout destiné aux opérateurs économiques et plus généralement à tous ceux qui s’intéressent à ces questions.
La création de ce trimestriel coïncide avec la prochaine ouverture au Togo de la Cour d’Arbitrage (CATO), au sein par de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT).
«La revue fera écho des activités législatives, elle commentera les décisions d’arbitrage commercial rendues la CATO et traitera également de l’actualité du droit et des procédures de règlement des différends », a expliqué Me Akakpo.
L'arbitrage est un mode de résolution des conflits par l'intermédiaire d'un tribunal arbitral composé d'un ou plusieurs arbitres (en général trois). L'arbitre est un véritable juge dont la décision s'impose aux plaideurs.
L'arbitrage permet donc de régler un litige (sans passer par les tribunaux de l'État mais par une juridiction arbitrale), en confiant le différend à un ou plusieurs particuliers choisis par les parties.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.