Ni regrets, ni compassion pour les victimes

27/03/2013
Ni regrets, ni compassion pour les victimes

Le tribunal fédéral de Detroit (Michigan) a condamné lundi Jean-Claude Kodjo Toviave (photo) à 11 ans de prison pour esclavagisme. La Cour a estimé que Jean-Claude Kodjo Toviave (en médaillon) s’était bien livré à du travail forcé de 2006 à 2011 sur 4 mineurs originaires du Togo qu’il avait fait venir sous de fausses identités. Deux étaient présents lors de l’audience.

Toviave utilisait la menace et la violence pour obtenir des travaux domestiques et n’hésitait pas à frapper ses victimes à coup de fouet ou de bâton. Le calvaire a duré 5 ans.

A l’annonce de la sentence, ce professeur de tennis à mi-temps à l’Université du Michigan n’a exprimé ni regrets, ni compassion pour les victimes. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.