Ni regrets, ni compassion pour les victimes

27/03/2013
Ni regrets, ni compassion pour les victimes

Le tribunal fédéral de Detroit (Michigan) a condamné lundi Jean-Claude Kodjo Toviave (photo) à 11 ans de prison pour esclavagisme. La Cour a estimé que Jean-Claude Kodjo Toviave (en médaillon) s’était bien livré à du travail forcé de 2006 à 2011 sur 4 mineurs originaires du Togo qu’il avait fait venir sous de fausses identités. Deux étaient présents lors de l’audience.

Toviave utilisait la menace et la violence pour obtenir des travaux domestiques et n’hésitait pas à frapper ses victimes à coup de fouet ou de bâton. Le calvaire a duré 5 ans.

A l’annonce de la sentence, ce professeur de tennis à mi-temps à l’Université du Michigan n’a exprimé ni regrets, ni compassion pour les victimes. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).