On le savait malhonnête

26/05/2013
On le savait malhonnête

Loïck Le Floch-Prigent (photo), l’ancien patron d’Elf, plusieurs fois condamné en France et toujours inculpé au Togo dans une affaire d’escroquerie semble en pleine forme. Il avait obtenu des autorités judiciaires une mise en liberté provisoire pour « raison de santé » fin février et avait regagné Paris. Ses avocats à l’époque avaient affirmé que leur client était à l’article de la mort.

Mais Le Floch s’est bien vite remis. Depuis quelques jours, il parcourt les rédactions parisiennes d’un pas alerte pour dire tout le mal qu’il pense du Togo.

« On le savait malhonnête et condamné par la justice française. On en a une confirmation éclatante », ecrit dimanche le Blog togolais « TogoUnir ».

Lire l’article

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.