Pas de complot en Côte d’Ivoire, selon les proches de Gbagbo

05/07/2012
Pas de complot en Côte d’Ivoire, selon les proches de Gbagbo

Le 12 juin dernier, le ministre ivoirien de l'Intérieur, Ahmed Bakayoko avait fait état d’un projet complot contre la sûreté de l'Etat hourdi par des proches de l'ancien président Laurent Gbagbo. Quelques jours plus tôt, l’ancien ministre de la Défense Moïse Lida Kouassi, avait été arrêté au Togo, puis extradé vers Abidjan.

Dans un document rendu public jeudi, Joseph Kokou Koffigoh, avocat des proches de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, réfute ces accusations.

"Les parents de Laurent Gbagbo s'indignent des propos calomnieux du ministre Ahmed Bakayoko et du gouvernement ivoirien qui ne fait rien pour mettre un terme, aux mensonges, aux accusations et aux arrestations arbitraires, aux persécutions, tueries, vols, viols des ivoiriens, y compris la chasse aux réfugiés",  indique le texte.

Rappelons que l'ancien Premier ministre togolais est un proche de Laurent Gbagbo. Observateur de l'Union africaine lors des présidentielles de 2010 en Côte d'Ivoire, il avait été l'un des rares officiels étrangers à assister au simulacre d'investiture, ce qui lui avait valu une engueulade sévère des responsables de l'organisation panafricaine.

Gbagbo, incarcéré à La Haye depuis novembre 2011, sera jugé par la Cour pénale internationale.

Informations complémentaires

Communiqué Me Koffigoh.pdf 97,85 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.