Perpétuité requise contre Kpatcha Gnassingbé

09/09/2011
Perpétuité requise contre Kpatcha Gnassingbé

Dans sa plaidoirie vendredi soir devant la chambre correctionnelle de la Cour Suprême de Lomé, l’avocat général a réclamé la réclusion criminelle à perpétuité contre Kpatcha Gnassingbé (photo) pour tentative de coup d’Etat au Togo en avril 2009.

«L’infraction a été bien ourdie par l’agent pénal N°1, Kpatcha Gnassingbé et par son alter-égo, Towbeli Kuma et par le général Assani Tidjani l’auteur intellectuel du coup de force », a déclaré Me Archange Dossou, avocat de la partie civile soulignant que leur  intention était bien criminelle.

L’avocat général a également demandé la réclusion criminelle à perpétuité contre le commandant Abi Ati, le général Assani Tidjani,  le capitaine Kuma Towbeli, Tchaa kokou Dontema, Sassou Sassouvi, Esso Gnassingbé et Bassam Najjar*.

Le magistrat a enfin réclamé une peine d’emprisonnement de 12 mois (dont 2 mois avec sursis) pour Kassiki Esso pour port d'arme illégal.

Concernant les autres inculpés, au nombre de 24, toutes les charges ont été abandonnées.

Lundi, les avocats de la défense seront à la manœuvre.

* Bassam Najjar, en fuite depuis plusieurs années pour éviter de d'acquitter une amende colossale au fisc togolais, est accusé d'avoir été le le financier du coup. Quand il vivait au Togo, il était très proche de Kpatcha Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.