Perpétuité requise contre Kpatcha Gnassingbé

09/09/2011
Perpétuité requise contre Kpatcha Gnassingbé

Dans sa plaidoirie vendredi soir devant la chambre correctionnelle de la Cour Suprême de Lomé, l’avocat général a réclamé la réclusion criminelle à perpétuité contre Kpatcha Gnassingbé (photo) pour tentative de coup d’Etat au Togo en avril 2009.

«L’infraction a été bien ourdie par l’agent pénal N°1, Kpatcha Gnassingbé et par son alter-égo, Towbeli Kuma et par le général Assani Tidjani l’auteur intellectuel du coup de force », a déclaré Me Archange Dossou, avocat de la partie civile soulignant que leur  intention était bien criminelle.

L’avocat général a également demandé la réclusion criminelle à perpétuité contre le commandant Abi Ati, le général Assani Tidjani,  le capitaine Kuma Towbeli, Tchaa kokou Dontema, Sassou Sassouvi, Esso Gnassingbé et Bassam Najjar*.

Le magistrat a enfin réclamé une peine d’emprisonnement de 12 mois (dont 2 mois avec sursis) pour Kassiki Esso pour port d'arme illégal.

Concernant les autres inculpés, au nombre de 24, toutes les charges ont été abandonnées.

Lundi, les avocats de la défense seront à la manœuvre.

* Bassam Najjar, en fuite depuis plusieurs années pour éviter de d'acquitter une amende colossale au fisc togolais, est accusé d'avoir été le le financier du coup. Quand il vivait au Togo, il était très proche de Kpatcha Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.