Polémique sur un transfert de détenus

26/09/2011
Polémique sur un transfert de détenus

La plupart des personnes - civils et militaires- impliqués dans la tentative de coup d’Etat d’avril 2009 et récemment condamnés par la justice ont quitté la prison civile de Lomé où ils étaient détenus pour des centres pénitentiaires à l’intérieur du pays ; à Tsévié, Sokodé et Atakpamé, notamment.

Me Jonas Sokpo (photo), l’un des avocats de la défense, qui a donné dimanche cette information, juge la mesure « arbitraire » estimant qu’au moment où le gouvernement a demandé à la CNDH d’enquêter sur les allégations de torture, il était regrettable que les détenus soient transférés en dehors de la prison de Lomé. 

«Cela pose un problème sur le sérieux et la crédibilité de l’enquête », a-t-il déclaré.

La justice a la liberté de choisir n’importe lequel des centres de détention existants au Togo et d’y transférer les détenus. 

Contrairement à ce qu’affirme Me Sokpo, le procédé n’a rien d’ « arbitraire ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

Les adieux de Gakpé aux Eperviers

Sport

Serge Gakpé a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite internationale. Le Togolais évolue actuellement au Chievo de Vérone.