Polémique sur un transfert de détenus

26/09/2011
Polémique sur un transfert de détenus

La plupart des personnes - civils et militaires- impliqués dans la tentative de coup d’Etat d’avril 2009 et récemment condamnés par la justice ont quitté la prison civile de Lomé où ils étaient détenus pour des centres pénitentiaires à l’intérieur du pays ; à Tsévié, Sokodé et Atakpamé, notamment.

Me Jonas Sokpo (photo), l’un des avocats de la défense, qui a donné dimanche cette information, juge la mesure « arbitraire » estimant qu’au moment où le gouvernement a demandé à la CNDH d’enquêter sur les allégations de torture, il était regrettable que les détenus soient transférés en dehors de la prison de Lomé. 

«Cela pose un problème sur le sérieux et la crédibilité de l’enquête », a-t-il déclaré.

La justice a la liberté de choisir n’importe lequel des centres de détention existants au Togo et d’y transférer les détenus. 

Contrairement à ce qu’affirme Me Sokpo, le procédé n’a rien d’ « arbitraire ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.