Pompes funèbres

05/12/2012
Pompes funèbres

Décidément, c’est la saison des décès imaginaires. Après celui du chef de l’Etat la semaine dernière, c’est au tour de Loïk Le Floch-Prigent (photo), ancien patron d’Elf, inculpé au Togo dans une affaire d’escroquerie à la nigériane, qui « serait tout près de mourir ».

C’est en tout cas ce qu’affirme sa femme dans une correspondance adressée au président François Hollande, diffusée ce matin sur la radio RTL.

L'escroquerie présumée oppose Bertin Agba et Pascal Bodjona à un homme d'affaires émirati, Abbas El Youssef. L'Emirati, qui employait Le Floch-Prigent, accuse ce dernier d’être l’organisateur de l’arnaque dont le préjudice sechiffre à une quarantaine de millions de dollars.

Le Français souffre de psoriasis, mais les examens médicaux récents n’ont révélé aucune menace sérieuse sur sa santé.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Energie en Afrique : Borloo branche sa fondation

Développement

Jean-Louis Borloo a présenté mardi à Paris sa fondation pour l'énergie en Afrique. Il avait rencontré Faure Gnassingbé en janvier dernier.

Un défi sanitaire et de gouvernance

Santé

Le Togo se félicite de la riposte nationale et internationale qui a permis de lutter efficacement contre Ebola. Mais que faire maintenant pour aller de l’avant ?

Que vaut vraiment la signature de la STT

Social

Au terme d’une Assemblée générale organisée lundi après-midi, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a décidé de suspendre sa participation au comité de suivi mis en place entre le gouvernement et les syndicats.

La base a bon dos

Social

L’appel à la grève lancé par la Synergie des travailleurs du Togo (STT) n’a pas remporté un franc succès. Les fonctionnaires étaient à leur poste. Seuls les personnels de la santé et de l’éducation étaient mobilisés.