Prison ferme et lourde amende

21/09/2016
Prison ferme et lourde amende

Alberto Olympio

L’homme d’affaires togolais Alberto Olympio a été condamné mercredi à Lomé à 5 ans de prison ferme, 9 millions d’euros d’amende et 1.350.000 euros de dommages et intérêts.

Sa société, Axxend était accusée d’avoir détourné 6 milliards de Fcfa au détriment de Cauris Management. M. Olympio est en outre condamné pour faux et usage de faux.

Les avocats du businessman ont dénoncé un ‘procès politique’.

Alberto Olympio s’était un moment tâté à la politique en créant son parti à la veille de l’élection présidentielle de 2015, mais avait finalement renoncé à se présenter.

M. Olympio n’était pas présent à l’énoncé du verdict. Selon son entourage, il se trouve à l’étranger.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.