Prison ferme pour 16 casseurs

21/10/2017
Prison ferme pour 16 casseurs

De nombreuses dégradations dans la capitale

30 jeunes casseurs interpellés cette semaine à Lomé lors des manifestations de l’opposition ont été jugés vendredi. 

10 ont été relâchés faute de charges suffisantes. 16 autres ont été condamnés à des peines de 18 mois de prison, dont 8 avec sursis. Ces peines ne sont pas assorties de dommages et intérêts.

Le tribunal n’a pas été en mesure de se pencher sur le cas de 3 mineurs et d’un jeune présentant des problèmes psychologiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CHU de Lomé : les syndicats brandissent la menace d'une nouvelle grève

Social

Le personnel hospitalier du CHU de Lomé menace de se mettre en grève.

Congrès des orthophonistes d'Afrique francophone

Santé

La Fédération des organisations d'orthophonistes d'Afrique francophonie (FOAF), organise du 20 au 22 août son premier congrès à Lomé.

Voyage d'évaluation en Europe

Sport

Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers, a débuté la semaine dernière une tournée en Europe.

Une clinique inaugurée à Agbata

Coopération

Christoph Sander, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, a inauguré mardi la clinique d’Agbata (préfecture des Lacs).