Procédures judiciaires contre les animateurs de « Sauvons le Togo »

17/06/2012
Procédures judiciaires contre les animateurs de « Sauvons le Togo »

56 personnes ont été interpellées par la police et la gendarmerie dans le cadre des manifestations organisées en début de semaine à Lomé par des opposants.

Parmi eux, trois responsables du Collectif « Sauvons le Togo », Me Atta Mensan Ajavon-Zeux, Jil-Bénoit Afangbedji et Raphael Kpande-Adzare. 

Le communiqué du procureur, publié samedi soir, indique que les personnes interpellées ont été auditionnées par les services de la gendarmerie nationale. 

Une procédure judiciaire sera engagée contre les auteurs et les commanditaires des rackets et d'autres actes de vandalisme enregistrés au cours de ces manifestations, indique le texte.

Voici un extrait du communiqué du procureur

Des violences volontaires, des destructions et dégradations ont été perpétrées contre les personnes, les biens publics et privés, suite aux manifestations organisées le 27 avril, puis les 12, 13 et 14 juin par le groupe d’Associations et de partis politiques dénommé +Collectif Sauvons le Togo+. 

Les enquêtes ouvertes ont permis de procéder à des interpellations : la gendarmerie a ainsi appréhendé 25 personnes dont 3 parmi les organisateurs. Pour sa part, la police a interpellé 37 personnes dont 6 mineurs qui ont été libérés. Au total 56 personnes sont actuellement en garde à vue.(...) La procédure suit son cours dans le strict respect des dispositions relatives à la garde vue.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !