Procés d'Akouavi Kpade Afolabi : début des plaidoiries à Newark

14/10/2009
Procés d'Akouavi Kpade Afolabi : début des plaidoiries à Newark

Akouavi Kpade Afolabi, originaire du Togo et installée dans le New Jersey, risque une lourde peine de prison pour avoir fait entrer illégalement sur le territoire américain une vingtaine de jeunes filles qu'elle faisait « travailler » dans ses différents salons de coiffure de Newark et d'East Orange. « Afolabi savait parfaitement que ses victimes étaient jeunes, pauvres et peu éduquées ; elles rêvaient de la terre promise aux Etats-Unis ; il était facile de les exploiter », a déclaré mercredi matin Shana W. Chen, l'assistance de l'US Attorney.

L'avocat de la togolaise, Me Olubukola O. Adetula, plaidera cet après-midi.Mme. Afolabi avait été arrêtée en 2007 avec son ancien mari.

Entre octobre 2002 et septembre 2007, elle aurait fait venir aux Etats-Unis au moins 20 jeunes filles togolaises, munies de faux visas, qui travaillaient 7 jours sur 7 et dont le salaire était confisqué. Les « employées avaient entre 10 et 19 ans.

Akouavi Kpade Afolabi risque 20 ans de prison ; verdict le 8 décembre.

En photo : la maison d'Akouavi Kpade Afolabi dans la banlieue de New York

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.