Sérénité et respect du secret de l’instruction

13/08/2012
Sérénité et respect du secret de l’instruction

A la suite d’une plainte pour escroquerie déposée en mars 2011 au parquet de Lomé (Togo) par l’homme d’affaires Emirati, Abass El Youssef, une information judiciaire a été ouverte à la demande du ministère public. Le directeur de la société OPS Sécurité, Agba Sow Bertin, qui a été mis en cause par le plaignant, a fait l’objet d’un mandat de dépôt délivré par le juge d’instruction.

Dans ce cadre, indique lundi soir un communiqué du 4e Cabinet d’instruction du Tribunal de première instance de Lomé, l’ancien ministre de l’Administration  territoriale, Pascal Bodjona, a été convoqué pour être entendu par le juge d’instruction vendredi dernier.

Le juge, Keleouwani Mataké, indique que les déclarations de M. Bodjona ont été consignées et la procédure judiciaire suit son cours « dans la sérénité, et dans le respect du secret de l’instruction et des droits de la défense ».

Voici le communiqué du 4e Cabinet d’instruction du Tribunal de première instance de Lomé

Suite à une plainte pour escroquerie internationale déposée en mars 2011 au parquet de Lomé par l’homme d’affaires Emirati, monsieur ABASS El Youssef, une information judiciaire a été ouverte à la demande du ministère public.

Le directeur de la société OPS Sécurité, monsieur AGBA Sow Bertin qui a été mis en cause par le plaignant a fait l’objet d’un mandat de dépôt délivré par le juge d’instruction pour les besoins de la procédure.

L’ancien ministre de l’Administration  territoriale et de la décentralisation et porte parole du gouvernement, monsieur Pascal Akoussoulèlou BODJONA dont le nom avait  également été cité dans cette affaire de droit commun a été convoqué pour être entendu par le juge d’instruction le vendredi 10 août 2012.

Comme le veut la procédure, l’intéressé a été assisté par ses conseils lors de l’audition.

Les déclarations de monsieur BODJONA ont été consignées et la procédure judiciaire suit son cours dans la sérénité, et dans le respect du secret de l’instruction et des droits de la défense.

Fait à Lomé, le 13 août 2012,

Le juge d’instruction,

Monsieur KELEOUWANI Mataké

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.