Ultimatum

21/10/2010
Ultimatum

Six organisations de défense des droits de l’homme au Togo ont lancé jeudi un ultimatum de 72 heures aux autorités pour exiger la libération de Sama Essohamlom, le PDG du groupement économique Redémare.
Passé ce délai, elles menacent de faire descendre leurs militants dans la rue pour protester contre cette détention jugée « arbitraire ».

Les activités de Redémarre ont été suspendues en juillet dernier et son directeur général placé en détention à la suite de forte suspicions d’arnaque pyramidale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).