Une formalité qui a une importance capitale

10/07/2015
Une formalité qui a une importance capitale

Une décision qui s'applique dans les seuls pays signataires

La peine capitale a été abolie en Togo en 2009. Les députés viennent cependant d’autoriser la ratification du 2ème protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Cette disposition précise qu’aucun ressortissant d’un Etat signataire condamné sous la juridiction d’un autre Etat ayant ratifié la convention ne peut être exécuté.

Au Togo cela ne change rien puisque la peine de mort n’existe plus. En revanche, c’est une protection supplémentaire pour des Togolais condamnés à l’étranger et qui ne pourront être exécutés dans pays ayant ratifié le protocole.

Mais de nombreux Etats ne l’ont pas encore fait ou préfèrent conserver la peine de mort.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.