Une formalité qui a une importance capitale

10/07/2015
Une formalité qui a une importance capitale

Une décision qui s'applique dans les seuls pays signataires

La peine capitale a été abolie en Togo en 2009. Les députés viennent cependant d’autoriser la ratification du 2ème protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Cette disposition précise qu’aucun ressortissant d’un Etat signataire condamné sous la juridiction d’un autre Etat ayant ratifié la convention ne peut être exécuté.

Au Togo cela ne change rien puisque la peine de mort n’existe plus. En revanche, c’est une protection supplémentaire pour des Togolais condamnés à l’étranger et qui ne pourront être exécutés dans pays ayant ratifié le protocole.

Mais de nombreux Etats ne l’ont pas encore fait ou préfèrent conserver la peine de mort.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.