327 et 50.000 !

18/04/2011
 327 et 50.000 !

Les deux manifestations organisées samedi à Lomé sont largement commentées dans les journaux parus lundi. Sans surprise Liberté, proche de l’ANC, estime que le Front sage s’est « cassé les dents » tandis que l’ANC a fait « sensation ».
Le Correcteur y va à la louche pour estimer le nombre de participants aux deux marches : « 327 personnes pour Dégli, au moins 50.000 pour Fabre ».
Forum de la Semaine ne partage pas l’avis de ses confrères et estime au contraire qu’il peut y avoir au sein de l’opposition démocratique deux pôles sans que cela ne se traduise forcément pas des querelles intestines.
Et le quotidien de conclure qu’ « il peut se créer une véritable passerelle entre le Frac et l’ANC et le Front- Sage dont la complémentarité va sauver la démocratie togolaise ».
D’autres journaux reviennent sur la remise en liberté provisoire de certaines personnes impliquées dans la tentative de coup d’Etat au Togo il y a deux ans.
Le Correcteur, toujours lui, se demande si la tentative d’atteinte à la sûreté  de l’Etat n’ « est pas une histoire inventée de toute pièce par Faure Gnassingbé pour nuire à son demi-frère. Même point de vue chez Liberté
Courrier de la République, pense que la première vague de libération est en phase avec l’apaisement prôné par le chef de l’Etat, et que d’autres suivront.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.