A Lomé, le « Machiavel des lagunes » ne fait pas recette

24/01/2011
 A Lomé, le « Machiavel des lagunes » ne fait pas recette

Une conférence organisée le 20 janvier dernier à Lomé par des responsables du FPI ivoirien, le parti du président autoproclamé Laurent Gbagbo, a mal tourné, explique lundi le journal L’Expression publié à Abidjan.
Officiellement, le thème de la réunion était : «Comment sortir la Côte d’Ivoire de la crise ?», mais très vite, la discussion s’est focalisée sur une autre thématique plus partisane : « Pourquoi Laurent Gbagbo a gagné les élections et pourquoi il ne démissionnera pas » entrainant la fureur des participants.
« Toute la salle surexcitée voulait alors en découdre avec cette foutaise des supporters d’un dictateur. Voyant le danger venir, les trois conférenciers ont pris la tangente. Ainsi, après avoir essuyés quelques coups, deux des trois conférenciers ont eu la chance de se réfugier dans une salle de l`hôtel où se tenait un séminaire. Quant au troisième, le plus malchanceux, il fut rattrapé dehors et lynché par la foule en colère. Il a eu la vie sauve grâce à l`intervention d`une patrouille de police togolaise qui l’a libéré des mains des Ivoiriens du Togo », écrit le quotidien.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.