A la Une jeudi

22/12/2011
A la Une jeudi

Du n’importe quoi. Liberté, paru jeudi, explique très sérieusement que la récente visite à Washington d’une délégation togolaise est motivée par la nécessité de  "calmer le courroux de Washington à propos de l'affaire Hezbollah".

Ce quotidien ignore sans doute que le Togo prendra dans quelques jours ses fonctions de membre non permanent au Conseil de sécurité de l’Onu. Ce déplacement avait pour objectif d’harmoniser les positions diplomatiques avec Washington. Koffi Esaw et les autres membres de la délégation ont rencontré la sous-secrétaire d’Etat en charge des organisations internationales.

D’autres journaux reviennent sur la crise qui secoue les universités. Nouvelle Expression et Le Changement publient les déclarations des responsables du PRR et du CAR après la brève interpellation mardi d’Adou Seibou, un leader étudiant.

Education et politique, Forum de la Semaine s'interroge sur les sources de financement des mouvements estudiantins. "Qui finance les mouvements de contestation sur les deux campus ? Cette question peut trotter dans les têtes et faire tourner les regards vers certains barons du régime à qui l'on peut faire porter la casquette du refus de voir naître un nouveau parti en lieu et place du RPT", écrit ce journal. 

Sur le même sujet, Le Tonnerre pense que le retard pris dans la création de ce parti « tient au fait que beaucoup de barons sont réticents à voir mourir le RPT qui les a fabriqués" .

Echos du pays se félicite de la signature de la nouvelle convention interprofessionnelle. "Le smig passe ainsi de 28.000 à 35.000fcfa à partir de 2012", indique le périodique. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.