A la Une jeudi

19/01/2012
A la Une jeudi

La presse n’en a pas terminé avec Hillary Clinton. Les journaux parus jeudi continuaient à commenter la visite, mardi dernier au Togo, de la Secrétaire d’Etat US.

"Un nouveau départ dans les relations entre les Etats Unis d'Amérique et le Togo", titre Togo Presse, "Faure Gnassingbé désormais ragaillardi sur le pan international", explique en Une Courrier de la République. 

Ce journal dresse le bilan des s actions diplomatiques menées par le chef de l’Etat et son gouvernement pour redorer l’image du Togo sur le plan international. 

Forum de la Semaine constate que la visite d'Hillary Clinton a été diversement appréciée par les acteurs politiques. "Si pour certains, Hillary Clinton était à Lomé pour sommer Faure Gnassingbé de livrer les tortionnaires et les trafiquants de drogue que protégerait le pouvoir, certains y voient plutôt un signe de la reconnaissance du travail du locataire du palais de la présidence", écrit le quotidien. 

Du côté des détracteurs, on trouve le quotidien Liberté selon lequel la visite a été un « canular »

Même tonalité au Changement pour qui ce déplacement n’apporte rien. Mais le journal va même un peu plus loin en écrivant que "Si la visite de quelques heures de la secrétaire d'Etat américain Hillary Clinton n'est pas un mépris des Etats- Unis et de son président Obama pour le Togo, elle lui ressemble".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.