A la Une jeudi

15/03/2012
A la Une jeudi

Après la décision rendue jeudi par la Cour de justice de la Cédéao sur le sort des ex-députés, les journaux y vont encore de leurs analyses. Le Changement estime que l’on s’achemine « vers un compromis politique entre le pouvoir, l'ANC et l'UFC".

Forum de la Semaine pense que "la dernière décision de la Cour de justice ne présage rien de bon ni pour les 9 ex-députés, ni pour Kpatcha Gnasingbé, dont le dossier est également pendant devant cette juridiction". Le quotidien souligne que l’incompétence invoquée par la Cour, face aux juridictions nationales, risque de faire jurisprudence.

Concernant le rapport publié récemment par la Commission nationale des droits de l’homme, Liberté reprend des extraits de l’hebdomadaire Jeune Afrique. Dans son édition parue lundi, le magazine panafricain écrivait que "Faure Gnassingbé, pour calmer le jeu, devra écarter quelques officiers de son entourage sans toutefois couper la branche sur laquelle il est assis".

Enfin Le Tonnerre exige la libération d’Agba Bertin, incarcéré pour une escroquerie de près de 50 millions de dollars au détriment d’un richissime homme d’affaires des Emirats. Ce journal invoque la « morale et de la justice divine »; curieuse conception.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.