A la Une jeudi

11/10/2012
A la Une jeudi

Les journaux parus jeudi font encore la part belle à la politique. La Griffe souligne que «le refus de l’opposition d’aller au dialogue reste une bataille sans issues». 

Le Correcteur accuse le Premier ministre d’être dans une « logique de pourrissement ». Le bi-hebdo reproche au PM la langue de bois et une « attitude de zèle et de propagande ».

«Le dialogue à la bouche, les armes, grenades lacrymogènes et gourdins cloutés en mains ; Faure Gnassingbé a deux visages », écrit Liberté.

Face à tant d’excès, Forum de la Semaine se demande si l’alternance est possible au Togo.

Les journaux reviennent sur les propositions du Nouvel Engagement Togolais (NET) qui recommande la création d’un nouveau cadre de dialogue composé de religieux et de chefs traditionnels.

L’ANC a fêté ses deux ans. «Une bougie de plus pour l’ANC, parcours atypique du parti de Fabre », indique Courrier de la République qui parle « d’un labyrinthe sans issue dans lequel l’opposition radicale est au pied du mur ».

En rubrique sport, Togo Presse note que les Eperviers sont au complet pour affronter les panthères du Gabon dimanche prochain au stade de Kégué.

«Vaincre ou convaincre », titre La Griffe et ce journal de rappeler que les joueurs togolais « auront 90 minutes pour procurer du bonheur au public sportif togolais ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.