A la Une lundi

28/11/2011
A la Une lundi

La plupart des journaux parus lundi consacrent une large couverture au grave accident de bus qui a provoqué la mort de 6 passagers samedi à une vingtaine de kilomètres de Lomé.

« Le football Togolais à nouveau en deuil », titre Nouvelle Expression. « Après Lungi et Cabinda, un drame incinère encore un pan d’acteurs du football Togolais », écrit Forum de la Semaine. 

Liberté relate les circonstances du drame tandis que Courrier de la République parle de « Colère et de choc ».

Les journaux passent en revanche sous silence la réaction très rapide des autorités qui ont envoyé sur les lieux de l’accident de très nombreuses ambulances qui ont acheminé les blessés vers le pavillon militaire du CHU de Lomé, l’un des mieux équipés du Togo.

En rubrique politique, Combat du Peuple égratigne le leader de l’ANC. 

"Il est évident que depuis toujours, Fabre excelle dans la navigation à vue, dans le dénigrement de tous ceux qui ne partagent pas la même vision que lui. C'est juste à  se demander où veut aller Fabre, que veut-il concrètement avec ces propos virulents, où il n'y a que cafouillage, amalgame, confusion à cause d'une personnalisation outrancière du débat politique ?", peut-on lire dans cet hebdo. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.