A la Une mardi

17/01/2012
A la Une mardi

Hillary a les honneurs de la presse togolaise. «Sa visite à Lomé est une reconnaissance de l'avancée du Togo dans la promotion de la démocratie et la relance de son économie», écrit mardi Togo Presse.

"N'en déplaise aux esprits chagrins, aux oiseaux de mauvais augures dont l'écho aigu de leurs chansons résonne le mépris et la haine; le président Faure sait avoir bon dos devant leurs coups de boutoirs incessants", poursuit le quotidien national.

A l’inverse, certains journaux proches de l’opposition n’apprécient que très modérément la visite de la Secrétaire d’Etat américaine. Et pour jeter le discrédit, ils avancent une théorie abracadabra. Liberté et L’Alternative n’hésitent pas à affirmer qu’Hillary Clinton vient à Lomé pour avertir le chef de l’Etat sur des affaires de drogue, de blanchiment et de trafic de faux dollars dans lesquels seraient impliqués des proches du chef de l’Etat.

Au chapitre politique, Forum de la Semaine publie le communiqué du CAR qui « constate l’échec du Cadre permanent de dialogue et de concertation » et souhaite l’ouverture d’un dialogue « franc et sincère » avec l’opposition.

Enfin Agni l'Abeille revient sur les rumeurs de dissolution du RPT. "Faure Gnasingbé sera obligé d'assumer les conséquences de la dissolution de ce parti", écrit le journal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.