A la Une mardi

07/02/2012
A la Une mardi

L’Alternative assure mardi qu’un remaniement ministériel est en préparation à la faveur duquel Pascal Bodjona, titulaire du poste de l’Administration territoriale, pourrait devenir médiateur de la République.

Concernant le découpage électoral proposé récemment par le CPDC, Liberté souligne que "L'UE conditionne son appui financier à la matérialisation ces élections à des recommandations de 2007 et 2010", ce quotidien reprend en fait des extraits d’une mise au point publiée lundi par la Délégation de l’Union européenne à Lomé. 

Forum de la Semaine revient sur la rencontre d’hier entre le gouvernement et les syndicats de fonctionnaires qui exigent des augmentations de salaire. Ce journal évoque des « négociations ouvertes en catastrophe ».

Sika, journal satirique, publie une caricature dans laquelle on voit Faure Gnassingbé tire la corde du RPT vers le bas alors que des barons s'y opposent farouchement. "Finalement c'est toi qui risque de te retrouver par terre si tu persistes à tirer cette corde", indique un baron du parti sur ce dessein.

On prête au chef de l’Etat l’intention de dissoudre le RPT et de créer une nouvelle formation.

Enfin Togo Presse fait le compte-rendu d’un séminaire sur la mise en oeuvre du projet d'aménagement urbain du Togo (PAUT), une initiative soutenue par l’Union européenne.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.