A la Une mardi

04/09/2012
A la Une mardi

L’interpellation de Pascal Bodjona, samedi dernier, continue de susciter de larges commentaires dans la presse. L’Indépendant Express évoque une « affaire d’Etat » et note que la « libération » de l’ancien ministre de l’Administration territoriale dépendra du 

« Prince de Machiavel ». On rappellera que M. Bodjona n’a pas été arrêté, mais interpellé par la gendarmerie. Parler de « libération » n’a donc pas de sens.

Selon Nouvelle Expression, Ige Olakuntbo et Mgr Nicodème Barrigah militent en faveur d’un règlement à l’amiable entre les protagonistes de l’affaire. La victime, l’Emirati Abass Al Youssef n’y est pas opposé à condition qu’on lui rende les 48 millions de dollars extorqués.

Autre sujet développé, le nouveau mouvement d’humeur des étudiants concernant le paiement des bourses et aides diverses. «Fatigués du silence des autorités, les étudiants séquestrent le personnel du ministère des Enseignements supérieurs », écrit mardi Forum de la Semaine.

Le quotidien revient également sur l’affrontement entre forces de l’ordre et taxis-motos à Dapaong à propos du paiement des taxes réclamées par le service des impôts.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.