A la Une mardi

20/11/2012
A la Une mardi

Logique. Les journaux proches du CST et d’Arc en ciel tirent à boulets rouges sur le pouvoir lui reprochant d’être à l’origine de l’échec du dialogue politique qui s’est déroulé vendredi dernier. Un procès à charge sans aucune notion d’objectivité. 

L’Alternative parle « de manœuvres secrètes du tandem UNIR-UFC décidé à repousser les réformes ». Actu Express indique que « le CST et Arc-en-ciel ont parlé à des murs ».

L'Indépendant Express se demande "à quoi joue le gouvernement en organisant un dialogue à la sauvette".

Liberté évoque un « échec du dialogue politique » tout en faisant sienne 

l’exhortation de la conférence des évêques du Togo qui convie « l’ensemble de la classe politique à travailler pour que les portes du dialogue qui se sont ouvertes ne se referment plus ».

Sur ce sujet, le mot de la fin revient au ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, qui rappelle dans les colonnes de Forum de la Semaine la nécessité de s’accorder sur le processus électoral.

Les journaux évoquent également le saccage du domicile du leader du Mouvement des républicains centristes (MRC), Abass Kaboua à Kara.

Pour Liberté, aucun doute, c’ « est un plan mise en œuvre par le régime pour éliminer les kabyé hostile au régime et qui critiquent Faure Gnassingbé.

Entre politique et santé, Forum de la Semaine signale que Zeus Ajavon, l’un des animateurs du collectif « Sauvons le Togo » a eu un malaise lundi en arrivant au Palais de justice. Surchauffe liée sans doute à une activité politique trop intense.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !